La Mémoire et la Mer de Léo Ferré – En résidence au Toursky

« RETOUR »
CRÉATION

RÉSIDENCE — Un spectacle poétique et musical en hommage à Léo Ferré avec Richard Martin, Vincent Beer Demander, Claude Salmieri…
 

Après une 1ère représentation au Toursky avec l’Académie de mandolines en 2017, puis une invitation à Saint-Pétersbourg avec l’Orchestre symphonique russe “Classica” en 2018, la création La Mémoire et la Mer a passé 3 jours en résidence à l’Espace Léo Ferré pour préparer une nouvelle orchestration décapante et subtile de Vincent Beer Demander, pour 6 musiciens et 1 comédien, présentée au Théâtre de l’Œuvre (Marseille 1er) le 19 octobre 2018.

 

LA GÉNÈSE DE CETTE CRÉATION…

par MAXIME VAGNER – Producteur & musicien
« Après avoir entendu Richard Martin pour la première fois dans son magnifique Théâtre Toursky de la Belle de mai dire les textes de Ferré, l’émotion a été telle qu’immédiatement la nécessité de se lancer dans une aventure collective qui relierait Richard et des musiciens dirigés par Vincent Beer Demander s’est imposée à moi.

Entendre Richard faire vivre la poésie de cet immense auteur a été un véritable choc. Richard qui dit Ferré, c’est prendre en pleine figure l’énergie vitale de l’auteur entremêlée à la sienne ; une restitution de la poésie à l’état brut, sans fioritures, sans désir de séduire, une urgence à faire vivre ses mots tellement brûlants et puissants.

Il fallait alors imaginer un spectacle qui rendrait hommage à ce génie des mots et de la musique autour d’un de ses plus beaux écrits. »

 

 


 

 

LES MOTS DE RICHARD MARTIN…

Comédien, directeur du Théâtre du Toursky
« J’ai retenu ma respiration… Avec ferveur j’ai pris mon élan. Porté par ma mémoire, j’ai plongé.
Et dans les profondeurs du poème de la mer, Léo m’a ouvert les portes secrètes de ses passions.
Au plus près de son âme dans les flots tumultueux des moments rêvés de sa vie, j’ai nagé.
Sur les obscurs sentiers sous-marins où la Méditerranée épouse mystérieusement l’Atlantique, le Poète Géant m’a éclairé. Je l’ai suivi en partageant ses amours, ses solitudes, son imaginaire. Ses passions, jusqu’au tremblement des limites. Revenu à la surface, je reprends mon souffle.
Et avec ma voix au sommet de la poésie, je veux partager ce poème monde, cette poésie qui garde heureusement comme toujours la lumière allumée sur ce vieux monde qui s’acharne à nier l’humain. »

 


 

 

LES MOTS DE VINCENT BEER DEMANDER…

Compositeur, arrangeur, soliste
« Rencontrer cette œuvre magistrale qu’est La Mémoire et la Mer, c’est rencontrer Léo Ferré lui-même. Au-delà des notes, des mots, c’est l’âme du poète toute entière, qui en émane. Ma rencontre musicale avec Léo s’est faite à mes 15 ans et je découvrais, alors, un artiste puissant, un musicien inspiré aux musiques passionnées.

C’est donc avec bonheur, que j’ai accueilli la proposition de Maxime Vagner d’adapter pour 6 musiciens la partition du maître et de composer sur le Bateau Ivre d’Arthur Rimbaud, poème adoré de Léo, une musique originale.

Après une recherche approfondie sur les musiques composées par Léo sur ce thème de la Mémoire et la Mer, mon travail d’arrangeur a surtout consisté à amplifier la puissance poétique de l’œuvre et à organiser le déroulé musical presque comme un opéra. Ma musique du Bateau Ivre prolonge cette grande fresque musicale et poétique dans un discours plus personnel d’où se dégagent mon attachement à Leo Ferré, Arthur Rimbaud et la Méditerranée. »

 


 

LA PRESSE EN PARLE…

 
À propos de la représentation au Toursky avec l’Académie de mandolines (2017) :
 

« Tout est nuance, clameur, amour. Le poète chuchote et ses mots retentissent jusqu’au dernier rang avec une clarté qui relève de la magie… et du talent. Qu’il est bien servi Léo ! Le frisson parcourt la salle, tenue en haleine par ce chantre de l’amour. La langue de Ferré est flamboyante et Richard Martin est bouleversant de vérité. (…)

Richard Martin nous dédie la plus belle déclaration d’amour. Son cœur bat à l’unisson de cette fraternité qui l’habite et qu’il nous communique, sans détour. Merci, poète. »
— La Marseillaise, 13 déc. 2017


« Écoutez Richard et vous aurez une idée de ce que peut être l’insurrection des cœurs, un véritable lyrisme qui appelle à la découverte de notre langue. Richard Martin est le seul à dire ce magnifique élan qui est un des sommets de la poésie et de la chanson française peut-être jamais égalé. » — Luc Vidal, Cahier d’études Léo Ferré n°11


« un moment d’émotion incroyable où Richard Martin de sa voix brûlante et sensuelle ressuscita les plus beaux textes de Léo Ferré, son complice, son frangin à la vie, à la mort pour l’éternité. D’une beauté surprenante et rare, la Mémoire et la mer est sans doute l’une des œuvres les plus magistrales de Léo Ferré. » — Le Jour et La Nuit, 7 déc. 2017


« Quand la poésie et la musique se sublimisent : c’est La Mémoire et la Mer. »
— RTM News, 26 nov. 2017

 


 


 

DISTRIBUTION…

Texte de Léo Ferré : par Richard Martin
Arrangements des musiques de Ferré : Vincent Beer-Demander
Production : Prodig’Art

Mandoline et direction : Vincent Beer Demander
Batterie, percussions : Claude Salmieri
Contrebasse : Philippe Gallois
Guitare : Maxime Vagner
Trombone : Olivier Destephany
Accordéon : Grégory Daltin
Texte et musique « la mémoire et la mer » : Léo Ferré, arrangements : Vincent Beer Demander
Le Bateau Ivre : Arthur Rimbaud, musique et arrangements : Vincent Beer Demander
Scénographie, régie générale : Romain Rivalan

 


En coproduction avec Siham Pichon Production et la compagnie VBD&CO
En partenariat avec le Théâtre Toursky International – Compagnie Richard Martin (Marseille) et le Théâtre de l’Œuvre (Marseille)