Lectures d’Amérique latine : Astrid Veillon lit Mario Vargas Llosa

« RETOUR »
EN SCÈNE

RETOUR EN IMAGES — sur l’inauguration de notre cycle de lectures consacrées à l’une des plus belles littérature du monde : la littérature d’Amérique latine.

 

Inédit à Marseille et à l’initiative du Consul du Pérou à Marseille, Michel Dossetto, avec la complicité artistique de Richard Martin, ce cycle de lectures et de découvertes littéraires nous fera partir à la rencontre des plus grands écrivains sud-américains.

Pour cette première soirée, samedi 13 octobre 2018, c’est Astrid Veillon qui nous a présenté, avec l’intensité qui la caractérise, La tante Julia et le Scribouillard de Mario Vargas Llosa, accompagnée de Marcel Alchech à la guitare.

 

 

À PROPOS DE MARIO VARGAS LLOSA…

 
Venue spécialement pour l’inauguration du cycle, Liliam Ballón Sanchez de Amezaga, Consul général de la République du Pérou à Paris, a ouvert la soirée en ces mots :

« Mario Vargas Llosa, notre prix Nobel, est un singulier représentant de notre littérature parce qu’il a su montrer à travers son œuvre un important assortiment de ce que représente le Pérou : ses gens, ses coutumes, sa géographie, ses lettres et sa vaste tradition littéraire et poétique.

La tante Julia et le Scribouillard est un roman chargé d’humour, dans lequel il raconte les mésaventures de son premier mariage avec une tante de 15 ans son aînée, en intercalant les incroyables histoires d’un scénariste de feuilletons radio dans le Lima des années 50, toutes revêtues d’un génie prononcé et d’une légère ironie.

Cette œuvre que nous allons écouter dans la lecture de Madame Astrid Veillon est un exemple de plus de ce remarquable écrivain, qui a su représenter (…) cette immense terre multiculturelle, d’histoire millénaire et riche en biodiversité mais aussi de forts contrastes, qui s’appelle le Pérou. »

 

Chaleureusement applaudis, la comédienne, le guitariste et ce premier cycle de lectures ont reçu tous trois l’approbation d’un public conquis. À écouter les propos des spectateurs réunis après le spectacle (…), le but est atteint : la plupart ont le désir brûlant de poursuivre la lecture. — Danielle Verna Dufour pour Sortir Ici et Ailleurs, 15 octobre 2018

 


PROCHAINS RDV À NOTER DANS VOS AGENDAS…