Lettre de soutien au Toursky
par Lucien Castella, ancien Conseiller culturel de l’Ambassade de France

« RETOUR »
RÉSISTANCE

Quelques mots seulement pour accompagner les protestations qui s’élèvent en défense de Richard Martin et de son œuvre le Théâtre Toursky. La suppression des crédits alloués prend un sens politique et culturel. En le privant de moyens, les services de la Mairie souhaitent liquider une action culturelle de très haut niveau et exigeante.
La question que l’on se pose est la suivante : qu’attend on de la culture ?

Si la culture cesse de poser des questions, et pousse les uns et les autres à aller au fond des choses, la confusion sera vite faite entre séries télévisées, grand public, et divertissement destiné à faire oublier la gravité des problèmes, l’abandon dans lequel survivent des quartiers entiers, le quotidien lassant aux perspectives froides.

L’attaque subie par Richard Martin de la part de “responsables” (?) du budget de la Mairie indique la déconnexion existant entre la réalité de la société et une ignorance hautaine dans ce cas comme dans bien d’autres. Il s’agit d’opérer un recul qui ne fera pas oublier la rue d’Aubagne, mais qui montrera la volonté de racler les fonds de tiroirs.

Or Marseille est une ville qui bouge, elle est vivante et le prouve par toutes les initiatives qui naissent malgré souvent l’obstruction officielle. Richard Martin en est l’exemple. Il faut le soutenir en lui donnant les moyens de mener son action culturelle et de faire passer son message.

La Culture est une interrogation. C’est une mise en question qui aide à comprendre la complexité du monde. C’est la possibilité de savoir se situer par rapport aux autres, par rapport au temps. Posons ensemble cette seule question aux responsables de cette machination : le temps se précipite, la vie court et vous dans votre orgueil, vous êtes arrêtés.
Je vous plains.

Lucien Castella, ancien Conseiller culturel de l’Ambassade de France