Sois un homme mon fils
Festival OFF d’Avignon 2022

« RETOUR »
EN SCÈNE

SEUL EN SCÈNE |

SOIS UN HOMME MON FILS

De et par Bouchta sous la direction de Richard Martin
Théâtre Cinévox – Festival Off d’Avignon du 7 au 30 juillet 2022 à 21h40, relâches les lundis

Bouchta est de retour à Avignon au Festival Off 2022 au Théâtre Cinévox avec son seul en scène triomphant.

Désopilante, explosive, tendre, émouvante, une création choc sur un sujet brûlant d’actualité. Onzième enfant d’une famille d’immigrés algériens, Bouchta grandit dans l’une des premières cités HLM de Marseille. Il y connaît les joies de l’accession à un appartement neuf. Très vite il se découvre gay. Mais Bouchta a une mère marieuse très active dans la cité. Refusant l’homosexualité de son fils, elle organise avec autorité son mariage en Algérie. Bouchta, passant du rire au drame, endosse tous les rôles de cette histoire vraie et nous embarque dans son passé, romanesque en diable. On le découvre enfant, adolescent, jeune homme découvrant les ruses de la débrouille, jusqu’au point d’orgue : son mariage forcé. Le regard de Bouchta sur lui-même et la vie est tragi-comique et même si on rit aux éclats sur ses aventures, on est bouleversés par son humanité.

 

 

La presse en parle

« Avec lui, nous ne sommes pas sur un rire au kilomètre façon one-man-show de bateleur, mais sur un seul-en-scène au plus près de son intimité. […] Car oui, malgré la violence de ce qu’il nous décrit, Bouchta le fait avec décalage et autodérision grâce à un travail précis sur le texte. » — Têtu

 

« Aucun pathos, seulement l’expression d’une tolérance et d’une dignité pour exister malgré tout avec une belle générosité.  […] Le comique sert ici de prétexte à une analyse subtile de coutumes difficiles à assumer et à vivre quand son identité ne correspond pas à ce qu’une famille arabe traditionnelle attend de vous. » — Sorties à Paris

 

« Avec ce spectacle fort en émotion mais aussi en éclats de rire, il se met à nu pour nous faire voyager dans son univers. […] Bouchta m’a redonné espoir en notre capacité de transformer les épreuves en leçons de vie. » — France Net Infos

 

« Se moquer de l’homophobie, du machisme et de la cruauté ordinaire : tel a été le parti pris de Bouchta Saïdoun. » — La Marseillaise

 

« Avec humour et délicatesse Bouchta avoue sur scène sa vie personnelle, en la tournant en dérision. » — La Provence

 

« Juste dans son texte et son jeu, passant du rire au drame, Bouchta traite du genre avec vécu et talent.  […] Cette histoire vraie, Bouchta la transcrit en endossant tous les rôles avec énergie sur un texte maîtrisé jusqu’au bout des ongles. Son expressivité est visible du premier au dernier rang. Armé d’une simple caisse militaire qui prendra tout son rôle à la fin de la pièce, son humour constant est spirituel. […] Le regard de l’auteur-comédien sur lui-même est source d’un tragicomique pimenté, fluide et dynamique d’où naît l’identification. Inventif et spectaculaire, le final met un point d’orgue à ce spectacle surprenant et bien écrit. » — France Culture

 

« Dés les premières secondes de la pièce « Sois un homme mon fils », on sent un univers particulier. […] On y découvre cette ambiance de débrouille avec la CAF notamment, des liens familiaux forts et surtout la mosaïque d’une France diversifiée (noirs, arabes, berbères, gitans, espagnols, italiens, etc..). » — Le courrier de l’Atlas

 

« Bouchta nous livre avec pudeur et une grande justesse son enfance, son adolescence et son mariage forcé en Algérie. Tantôt mère, tantôt lui–même, il excelle sur scène. On sourit, on boit ses mots comme un délicieux nectar aux fruits de la passion, on rit beaucoup et finalement on est touché en plein cœur devant cette peinture de la misère du monde. On assiste à la naissance d’un phénomène unique totalement inclassable. Il a toutes les qualités qui composent les grands humoristes. Ici, il est bien plus. Il est un funambule qui se révèle parfait équilibriste. Voilà un spectacle qui mériterait d’être vu un peu de partout en France tant son écriture fait sens et nous questionne sur de délicats sujets de société et d’actualité. » — Sortir ici et ailleurs

 

« Un spectacle tendre et violent. On a rarement vu une telle fraîcheur sur un plateau de théâtre. Richard Martin réussit un tour de force. Une leçon de courage [rappelant] qu’en 2022, le style de vie choisi est un combat à mener de front. » — Ouvert aux publics

 

« Bouchta a un charisme indéniable et occupe l’espace scénique grâce à cette histoire qui est la sienne et qui relate sa douloureuse quête d’identité. Dur, dur d’être gay lorsque l’on est fils d’immigrés algériens et que l’on vit dans une cité H.L.M des quartiers nord à Marseille ! Une pièce qui ne donne pas de leçons, mais qui suscite une réflexion et qui avec beaucoup de légèreté atteint une certaine profondeur. » — Le Jour et la Nuit

 

« Bouchta est un comédien hyper doué issu des quartiers nord de Marseille. Son seul en scène « Sois un Homme Mon Fils » dénonce sans colère mais avec courage et beaucoup d’humour certaines traditions méditerranéennes liberticides comme le mariage forcé, le rejet de l’homosexualité. » — Radio Vinci Autoroutes

 

« Quand le regard de l’autre est en permanence une agression, seul le rire reste une échappatoire convenable pour sortir digne de toutes les épreuves. Si vous ne deviez voir qu’un seul spectacle pendant ce festival, je vous conseille du fond du coeur ce bijou mille carat : Sois un homme mon fils. » — France Net Infos

 

« Bouchta fait partie de ces êtres porteurs d’un lourd fardeau qu’il nous restitue avec la simplicité d’un verbe qui secoue comme un électrochoc. L’humour mène le bal et fait valser les incroyables et luxuriants empilages de vies qui eussent pu l’écraser mais qui, a contrario, lui ont insufflé une force, une énergie, un enthousiasme qui n’est jamais celui du désespoir, mais un credo enthousiaste et gourmand à la vie. Chez lui le trait forcé n’est jamais outrancier, mais une manière de dissiper les malentendus en faisant monter la farce. Il fait virevolter le récit, lui donne du corps et de l’âme. Le voilà seul, tel qu’il se voit, sans travestissement, sans dissimulation. Toutes ces séquences de vie qu’il va puiser au fond de sa propre histoire, s’opposent aux lourdeurs du monde des traditions, des règles et des certitudes abêtissantes quand elles ne sont pas d’une violence cruelle ! Il nous les rapporte avec un talent de conteur hors pair et une authenticité du monde de la réalité qui ne peut que nous bouleverser. » — PerformArts

 

« Renversement de nos croyances : cette société musulmane immigrée qu’il nous peint par petites touches, où les hommes ont le beau rôle en apparence, n’est pas un patriarcat où règnerait un despote de père mais un matriarcat où s’impose, impériale, impérieuse, la Mère. Avec pudeur, dignité, c’est finalement moins l’ostracisme brutal envers le troisième genre qui semble ici évoqué dans l’humour protecteur, mais les petites discriminations, le racisme insidieux au quotidien quand on cherche un boulot où le faciès fait défaut, faute, souvent délit. Bouchta, seul en scène, montre que singulier ne s’oppose pas à pluriel : à lui seul il est un et multiple. Par un visage d’une mobilité extrême, des regards, des mimiques, une palette de nuances d’expressions physiques, de gestes, de voix, d’accents divers, art, artifice, d’un naturel confondant, il réussit le prodige, mime, imitateur, acteur toujours mouvant, émouvant, d’assumer, la singularité de sa particularité : genre masculin ; sexe, troisième ? » — RTM News International

 

« La mise en scène de Richard Martin repose sur une direction d’acteur millimétrée, précise, intelligente toujours au service du comédien et au sens inhérent du texte défendu. » — Sortir ici et ailleurs

 

« La mise en scène de Richard Martin est fine, admirable d’humanité, toute en touches subtiles comme un mille-feuilles savoureux rempli de promesses. Tel un majestueux démiurge, Richard Martin a façonné dans la matière brute de l’acteur débutant Bouchta, l’ébauche d’une merveilleuse étoile montante. » — France Net Infos

 

« La mise en scène de Richard Martin même si elle semble minimaliste, n’en est pas moins une manière intuitive et raisonnée d’habiter et de protéger l’espace, de lui donner un sens, l’accompagner en le mettant en résonance avec toute la tessiture du texte. Il s’empare du récit avec une virtuosité perspicace, exalte les qualités humaines en leur donnant la très juste élégance de la simplicité. La force de l’intelligence est ici de faire en sorte que la pièce se déroule simplement, comme dans la vie. Qu’elle interpelle. Qu’elle soit juste dans l’émotion. La direction d’acteur est exemplaire. Tout est pris en compte, la vie est resserrée, précise, mesure complexe où la gestuelle est orientée vers une dimension qui donne du rythme, et s’accorde toujours à la drue vigueur du verbe. Tu seras un homme, mon fils, car il n’y a pas d’autre voie. » — PerformArts

 

« Sois un homme mon fils, mis en scène par le grand homme de théâtre marseillais, Richard Martin, nous émeut avec humour, tendresse et poésie. » — Le courrier de l’Atlas

 


 

SOIS UN HOMME MON FILS
au Festival Off d’Avignon 2022

De et avec Bouchta
Direction : Richard Martin

> RÉSERVEZ VOS PLACES
Théâtre Cinévox • à 21h40
Du 7 au 30 juillet 2022 (Relâche les lundis)
22 place de l’Horloge – 84000 Avignon
www.cinevoxtheatre.fr  • 04 20 88 01 63

© Candice Nguyen Sois un homme mon fils © Candice Nguyen
Sois un homme mon fils © Candice Nguyen
Sois un homme mon fils © Candice Nguyen
Sois un homme mon fils © Candice Nguyen
Sois un homme mon fils © Candice Nguyen
© Candice Nguyen Sois un homme mon fils

Photos © Candice Nguyen