FADHMA & LOUISE

1871, LE CRI DES PEUPLES

«RETOUR»
Théâtre Salle Léo Ferré Saison 2022/2023

Par le collectif Manifeste Rien

Un spectacle essentiel. 

Une claque.

Elles ont réalisé ce que les hommes politiques peinent à faire : prendre soin des plus faibles et s’armer contre les puissants. Pourtant, ces deux figures de l’insurrection kabyle et parisienne (Fadhma N’Soumer et Louise Michel) sont soit oubliées, soit réduites à l’image d’égérie révolutionnaire.

1830. La France envoie son armée conquérir l’actuelle Algérie. Au même moment, de chaque côté de la Méditerranée, deux petites filles voient le jour : Fadhma et Louise. Ces deux enfants, que rien ne relie en apparence vont pourtant jouer un rôle fondamental dans l’histoire de leur pays, de leur classe et de leur sexe. Tandis que Fadhma N’Soumer prendra la tête de la résistance qui mène à l’insurrection algérienne de 1871 contre l’occupation française et les injustices sociales, Louise Michel sera la figure de proue de la Commune de Paris en 1871. Alors qu’elles se battent pour l’égalité, pour leur pays, elles se heurteront à des barrières aussi bien dans leur propre camp que dans leur famille. Elles seront toutes deux accusées de sorcellerie, présentées comme assoiffées de sang, affublées de quolibets dégradants visant leur féminité et leur sexualité. Ces deux insoumises ont pourtant donné un souffle essentiel aux luttes populaires dont nous jouissons encore des acquis.

Aujourd’hui, le « progrès » a fait son chemin, les pays s’enrichissent, les inégalités se creusent, les droits se perdent, l’ordre ne tient finalement que parce qu’il repose sur la plateforme de l’individualisme posé sur les trois piliers de l’injustice sociale, raciale et sexiste. Accepterons-nous de nous regarder dans le miroir qu’elles nous tendent ?

La dramaturgie dessine l’intimité de ces deux femmes aux destins extraordinaires, la mise en scène inventive, en interaction avec le public, mêle avec talent fiction historique, théâtre du corps et envolées musicales, entre tradition et électro.

Par le collectif Manifeste Rien
De Virginie Aimone avec la collaboration de Jeremy Beschon et la complicité de l'anthropologue Tassadit Yacine.
Mise en scène Virginie Aimone & Jérémy Beschon
Avec Virginie Aimone, Olivier Boudrand, Franck Vrahidès
Musique et chant Franck Vrahidès et Tom Spectrum
Création lumière Jean-Louis Floro
Création son Tom Spectrum et Antoine Perrin
Décors et accessoires Cyrille Laurent

« Un spectacle total, une mise en scène au cordeau et un jeu de lumière ciselé. Poétique et interprété par des artistes de talent ! »MProvence

« Une pièce qui illustre avec brio les mémoires franco-algériennes unies dans un seul même destin. »Journal L’Expression (Algérie)

« Une dramaturgie qui allie le rêve et l'enquête historique... »Revue Hommes et Migrations


En vidéo

En résidence de création au Théâtre Toursky