Histoire du soldat

23e Festival russe

«RETOUR»
Festival Russe Salle Toursky Création

Cette nouvelle production crée l’événement.

Une fable universelle d’une actualité brûlante.

D’inspiration faustienne, le texte de Ramuz met en lumière un conte russe d’Alexandre Afanassiev. L’histoire d’un déserteur qui décide de vendre son âme (incarnée par son violon) au Diable contre un livre permettant de prédire l’avenir. Après avoir appris au Diable à jouer de son violon durant trois ans, le soldat revient à son village. Personne ne le reconnaît. Sa fiancée est mariée. Il utilise alors son livre magique et devient immensément riche. Mais il découvre qu’il lui manque l’essentiel et réussit à reprendre son violon au Diable avec lequel il charme une princesse. Devenu prince et toujours insatisfait, le soldat perd tout. Le Diable triomphe. Créé il y a cent ans, en 1918 dans une mise en scène de Georges Pitoëff L’histoire du soldat, est une des œuvres majeures d‘Igor Stravinsky. Il propose une succession de courts tableaux musicaux puisant leurs sources dans le jazz et dans des danses très en vogue à l’époque telles le tango, le ragtime ou le paso doble.

Après une incontestable réussite pour son rôle de narratrice dont elle avait signé sa propre adaptation théâtrale de La Flûte enchantée, de Mozart, mise en scène par Richard Martin au Dôme, Marianne Sergent, à la gouaille unique, nous revient et revisite le texte de Ramuz en lui offrant un relooking sensible, tout en humour… Un Diable truculent en perspective ! Richard Martin, dont les mises en scènes fortes et profondément originales sont plébiscitées par la presse et le public, signe une nouvelle mise en scène où il endosse les rôles du narrateur et du soldat. À leurs côtés, sept excellents musiciens sous la direction du chef d’orchestre Jean-Philippe Dambreville magnifient cette partition d’une virtuosité détonante. Une création magique et jubilatoire !

Tango, ragtime, paso doble : une ouverture du Festival russe qui fera date.

D’après Charles Ferdinand Ramuz, librement adapté par Marianne Sergent et sur la musique d’Igor Stravinsky.

Mise en scène : Richard Martin • Direction Musicale : Jean-Philippe Dambreville.

Avec Richard Martin et Marianne Sergent.

Au violon : Pierre-Stéphane Schmidlet • Contrebasse : Francis Laforge • Clarinette : Daniel Paloyan • Basson : Marc Duvernois • Trompette : Jean-Marc Regoli • Trombone : Olivier Dubois • Percussions : Gisèle David.

Une Co-production IFIV, Théâtre Toursky, Conservation Darius Milhaud d'Aix-en-Provence.

Sélection scolaires.

Spectacle suivi d'une soirée cabaret à l'Espace Léo Ferré.