Le gorille

«RETOUR»
Les classiques Salle Toursky

d'Alejandro et Brontis Jodorowsky

D’après la nouvelle Compte-rendu à une académie, de Franz Kafka.

Un spectacle bluffant, à voir de toute urgence.

Un gorille capturé dans la forêt africaine est embarqué dans un navire en direction de Hambourg afin d’être exposé au zoo. Pour sortir de cet enfermement, il décide de devenir un homme. Au prix d’intenses efforts, il réussit à acquérir la parole et devient un phénomène de music-hall. Adoptant tous les travers humains à l’instar de ce qu’il a lui-même subi, il va exploiter et mépriser ceux qui l’entourent.

Aboutissement de la rencontre artistique entre le père et le fils Jodorowsky, Le gorille de Kafka propose un regard caustique sur notre vie moderne et une réflexion acerbe sur la condition humaine. Quant à la performance théâtrale, elle est stupéfiante avec un comédien comme vous en aurez rarement vu. Brontis Jodorowsky, méconnaissable, utilise son visage comme un masque et, dans un jeu d’acteur trépidant, imprévisible et touchant, nous surprend au début (on observe, on le suit timidement sans réellement savoir où il nous emmène) avant de prendre, petit à petit, une ampleur exceptionnelle.

On en sort secoué… pour longtemps !

« Une incroyable performance au service d’un texte puissant »

Adaptation, scénographie, musique et mise en scène : Alejandro Jodorowsky.

Lumières : Arnaud Jung • Costumes : Elisabeth de Sauverzac.

Prothèse : Sylvie Vanhelle • Assistante à la mise en scène : Nina Savary.

Traduction et jeu : Brontis Jodorowsky


En vidéo

© Adrien Lecouturier/Patricia Beget - Tristan Bordmann et bj
© Adrien Lecouturier/Patricia Beget - Tristan Bordmann et bj
© Adrien Lecouturier/Patricia Beget - Tristan Bordmann et bj
© Adrien Lecouturier:Patricia Beget - Tristan Bordmann et bj
© Adrien Lecouturier:Patricia Beget - Tristan Bordmann et bj
© Adrien Lecouturier:Patricia Beget - Tristan Bordmann et bj