Festival russe : Les soirées cinéma

«RETOUR»
Cinéma Salle Toursky Festival Russe

Les soirées cinéma se prolongent avec un cocktail russe
à partager ensemble après chaque séance.
Projection et goûter pour l’après-midi enfants.

 

Mardi 19 mars, à 20h30 • ROMANCE DE BUREAU, d’Eldar Riazanov • 1977 • 159 mn. Film émotion 

La vie terne d’un employé timide va brutalement changer lorsque, poussé par un ami plus entreprenant, il décide de séduire la patronne de sa société, femme sévère et distante. Comment obtenir une promotion ? Pourquoi pas en faisant la cour à sa supérieure hiérarchique ? Tous les russes adorent ce film. Indémodable, drôle et touchant !

 

Mercredi 20 mars, à 14h • LES AVENTURES DE PINOCCHIOde Dimitri Babichenko, Ivan Ivanov-Vano, Michael Botov • 1959 • 64 mn. Film en version française. Pour les enfants !

D’après le conte La clé d’or, de Tolstoï, s’inspirant des Aventures de Pinocchio, de Carlo Collodi où une audacieuse marionnette devient vivante pour combler les rêves d’un pauvre homme solitaire. Curieux de ce nouveau monde magique et merveilleux qu’il explore, Pinocchio y rencontre le meilleur mais également le pire du genre humain. Un conte magique et merveilleux à découvrir dès l’âge de 5 ans.

 

Mercredi 20 mars, à 20h30 • LE FRÈRE, d’Alekseï Balabanov • 1997 • 96mn • Film choc 

Après deux années de service militaire dans l’Armée rouge, Danila retourne à la vie civile. Il décide de rejoindre son frère à Saint-Pétersbourg. Il découvre alors que son frère est loin d’être un homme d’affaires. Il est en fait un tueur à gages pour la mafia locale. Danila suit alors le même chemin. Un thriller palpitant à vous couper le souffle.

 

Vendredi 22 mars, à 20h30 • COEUR DE CHIEN, de Vladimir Bortko • 1988 • 130 mn • Film passion 

Un professeur de médecine trouve un chien errant dans la rue. Il l’emmène chez lui et lui implante l’hypophyse prélevée sur un homme mort. Le chien se transforme en individu grossier, imprévisible et despotique avec l’entourage. Une adaptation poignante et fidèle de la nouvelle de Boulgakov.
À ne pas rater !

 


En vidéo