Lorenzaccio

«RETOUR»
Danse Salle Toursky Spectacle évènement

D'après l'œuvre d'Alfred de Musset

Lorsque le théâtre et la danse s’emparent du drame romantique d’Alfred de Musset, le rendez-vous est incontournable et très attendu.

Marie-Claude Pietragalla, Julien Derouault et Daniel Mesguich se retrouvent pour faire dialoguer leurs disciplines artistiques.

1537. Alexandre de Médicis règne en tyran débauché et sanguinaire avec la bénédiction du Pape et de l’Empereur d’Allemagne. Orgies, tueries, beuveries illustrent le climat dans lequel baigne alors la ville des Arts. C’en est trop pour Lorenzo. Idéaliste et pur, il décide de supprimer Alexandre pour libérer Florence et la livrer aux Républicains. Pour ce faire, il devient « Lorenzaccio », un être vil, sournois et méprisé de tous.

Cette duplicité, cette ambiguïté permanente de Lorenzo résonne toujours : l’homme moderne et le héros romantique se trouvent-ils dos-à-dos ? Les concessions de l’individu aujourd’hui rejoignent-elles les confessions d’un enfant du siècle ? Lorenzaccio est une formidable critique des idéologies qui cimentent une société par le mensonge. Le rôle de Lorenzaccio est confié à Julien Derouault. Nul doute que cet artiste hors norme incarnera à la perfection ce héros exalté, débauché et lâche, obsédé par la recherche d’une vérité absolue. Faire danser le théâtre, théâtraliser le mouvement, chercher du sens, du fond et de la forme en permanence à travers le corps et les mots : telles sont l’envie, la volonté et la quête de cette aventure chorégraphique et théâtrale.

Un drame brûlant qui nous donne à contempler l’âme humaine où misère et grandeur se côtoient avec passion.

« Daniel Mesguich, Marie-Claude Pietragalla et Julien Deronault de retour au Toursky ! »

Mise en scène : Marie-Claude Pietragalla, Daniel Mesguich et Julien Derouault.

Chorégraphie : Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault • Dramaturgie : Daniel Mesguich • Conception visuelle et scénographie 3D : Gaël Perrin • Création Costumes : Sylvaine Colin • Création musicale : Yannaël Quenel • Création lumière : Samuel Boulier.

Avec Marie-Claude Pietragalla (Marquise Cibo), Julien Derouault (Lorenzo de Médicis), Abdel Rahym Madi (Duc Alexandre de Médicis), François Pain Douzenel (Philippe Strozzi) et aussi avec Anouk Viale (Marie Soderini), Simon Dusigne (Cardinal Cibo), Fanny Gombert, Caroline Jaubert, David Cami de Baix, Benjamin Bac, Olivier Mathieu et Alice Bounmy.

©Pascal-Elliott
©Pascal-Elliott
©Pascal-Elliott
©Pascal-Elliott