Les créations du Théâtre Toursky – Cie Richard Martin

 

Et hop ! Les Guérisseurs

De RufusAvec Rufus, Richard Martin et Zoé Narcy
Une production Théâtre Toursky, Cie Richard Martin International (Marseille)
Co-production Théâtre du Sémaphore, scène conventionnée Port-de-Bouc

 

Télécharger le dossier de présentationTélécharger les photosTélécharger les visuelsTélécharger les revues presse
Télécharger le kit complet

 

Un huis-clos vertigineux.

C’est l’histoire d’un certain Lebeurlard, un olibrius qui a la réputation d’être un guérisseur efficace. Le voici devant un patient qui se nomme Jean Dube. Le cas est difficile. L’homme craque. Toute sa vie, il a été malheureux. Il a pourtant lutté, suivi des régimes alimentaires, arrêté l’alcool, le tabac, le sucre… et le journal télévisé. Il a sélectionné ses fréquentations, observé une morale rigide, il n’a pourtant jamais atteint un minimum de bonheur de vivre. À bout, il vient donc voir Lebeurlard, auquel il avoue son métier : il est tueur à gages professionnel. À chaque fois qu’il exécute quelqu’un, il en éprouve une douleur à l’estomac. Il demande au médecin de pouvoir exercer son métier sans souffrance au travail ! Il essuie un refus catégorique de Lebeurlard. Complètement perdu, Jean Dube prie, supplie, menace… Il veut à tout prix sortir de cet enfer.

La rencontre entre les deux hommes permettra-t-elle la guérison, et par quel subterfuge ; le théâtre peut-être ?

À la manière de Beckett, le masque de la Tragédie et de la Comédie à la main, nous sommes tous en attente d’une joie, d’un avenir meilleur, d’un miracle. Ces deux-là n’y échappent : deux anti-héros comiques qui émeuvent par leur pathétique. Un seul miracle pour les mettre sur la voie : il s’agit de l’ex de Jean Dube, Lacoloc. C’est elle qui les a réunis. L’un la voit, l’autre non ; métaphore de la possible rédemption d’une partie de la société pervertie, papillon sur l’épaule à la manière de Jacques Deray ou fil d’Ariane pour trouver le chemin de la lumière ?

Rufus signe ici un univers poétique démentiel nous prenant à partie, nous forçant à réfléchir sur le conditionnement des hommes : un rire salvateur, l’image de la comédie humaine, forcément tragique et, sous couvert de légèreté, un appel d’urgence à la liberté et à la prise de conscience. Car ce que l’amour ne peut guérir, la médecine le peut-elle ?

”Une pièce sublime, des acteurs envoûtants, à ne rater sous aucun prétexte.“

 

« Rufus et Richard Martin, deux magnifiques comédiens et un texte étrange, improbable. Un échange surréaliste qui permet à nos deux compères d’interpréter deux personnages limites, un tueur et un guérisseur fou. Le troisième personnage est une apparition, comme une fée qui viendrait donner sens et légitimité. Le symbole de la guérison qui pourrait s’imposer, comme rédemption offerte en cadeau de consolation.
Ce spectacle est attachant, généreux, on sent une sorte d’amitié qui peut réconcilier la raison et la folie, une espérance aussi. Les deux hommes s’affrontent, crient, hurlent leur fureur, se justifient, mais ce qui ressort au bout du compte c’est le triomphe de la gentillesse et de la bonté. » Revue-spectacles.com, le 8 juillet 2018

 

EN REPRÉSENTATION…

 

Et hop ! Les Guérisseurs © Henri Marquet

© Henri Marquet

 


La Mémoire et la Mer

Texte de Léo FerréPar Richard MartinMusique Vincent Beer-Demander

Un hommage vibrant à Léo Ferré.

Richard Martin et Vincent Beer-Demander ont imaginé un oratorio poétique et musical autour de l’une des œuvres les plus magistrales de Léo Ferré, La Mémoire et la Mer. Poème-fleuve liant l’intime à l’universel, mélange de sexe, de mer et de mots, La Mémoire et la Mer — qui donna naissance en 1970 aux chansons de l’album Amour Anarchie — retrouve aujourd’hui toute sa puissance avec cette nouvelle création.

Le compositeur Vincent Beer-Demander, surnommé aussi le « Paganini de la mandoline », en signe la partition — tantôt pour 40 mandolines, tantôt pour orchestre symphonique — tandis que Richard Martin incarne ce poème vibrant de 440 vers. En effet, qui mieux que lui, son frère inséparable en éternité, pour faire revivre l’œuvre poétique majeure de Léo Ferré ?

Un voyage intense, mené avec passion et brio, qui réussit le pari de donner à voir et à entendre sur scène l’un des plus grands poèmes d’amour de l’Histoire…

Un enregistrement sonore devrait voir prochainement le jour… À suivre !

 

« Écoutez Richard et vous aurez une idée de ce que peut être l’insurrection des cœurs, un véritable lyrisme qui appelle à la découverte de notre langue. Richard Martin est le seul à dire ce magnifique élan qui est un des sommets de la poésie et de la chanson française peut-être jamais égalé. »
Luc Vidal, Cahier d’études Léo Ferré n°11

 

EN REPRÉSENTATION…

  • au Théâtre de l’Œuvre – Marseille, le 19 octobre 2018 à 20h30
  • au Théâtre Bryantsev – Saint Pétersbourg, Russie – Festival Raduga (Rainbow), le 29 mai 2018 : Richard Martin, accompagné de l’Orchestre symphonique d’État “Classica” de Saint-Pétersbourg, dirigé par Vincent Beer-Demander, et du soliste Maxime Vagner à la guitare.
  • au Théâtre Toursky – Marseille – le 18 novembre 2017 : Richard Martin, accompagné de l’Académie de Mandolines de Marseille, dirigée par Vincent Beer-Demander.

 


À l'Amour, Citoyens !

À l’Amour, Citoyens !

Texte de Léo Ferré – Danse, musique et poésie – Avec Marie-Claude Pietragalla, Didier Lockwood, Lévon Minassian et Richard Martin

Quand la musique, le chant, la danse et la poésie font corps autour des mots de Léo Ferré.
Des splendeurs sémantiques, un ressac d’images et de sons qui nous hissent l’âme à marée haute.
Un appel à l’amour et la poésie.
Le partage d’instants d’éternité.

 

« Cette création est un moment unique, une virgule, un espace-temps, une œuvre éphémère, un chef d’œuvre. » Sortir ici et ailleurs, le 8 décembre 2017

EN REPRÉSENTATION…

  • au Théâtre Toursky – Marseille – le 28 novembre 2017

 


Richard Martin © Robert Terzian

La Méthode

De Léo FerréPar Richard MartinMusique Leda AtomicaTélécharger le dossier de présentation

L’intelligence de Léo Ferré fait cruellement défaut à notre époque : plus que jamais, nous avons besoin de lui. Ses poèmes transforment la violence en chant. Le grand public ne connaît que ses chansons. La Méthode, c’est l’occasion, le texte et le moment pour (re) découvrir un immense auteur.

La Méthode, de Léo Ferré fut créée par Richard Martin en 1980, reprise en 1981 et jouée pour la première fois au Palais des glaces à Paris.

Trente-cinq années qu’il vit avec, en lui, les textes du poète.
Et, au-delà des textes, une vieille histoire d’amitié et d’amour avec Léo Ferré qui perdure au-delà de la mort et des années.

EN REPRÉSENTATION…

  • Le spectacle de La Méthode était en tournée en 2015.