Les créations du Théâtre Toursky International – Cie Richard Martin

Sois Un Homme Mon Fils au Théâtre Toursky 2019
SOIS UN HOMME
MON FILS

DE ET AVEC BOUCHTA
DIRECTION : RICHARD MARTIN

DU 12 NOVEMBRE AU 31 DÉCEMBRE 2019 AU TOURSKY > Réservez vos places

Présentée au Festival Off d’Avignon 2019 au Théâtre Chien qui fume  

 

La Cage aux folles, version couscous :
une véritable bouffée de rire et d’humanité.

 

« Je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer. » Bouchta a fait sienne la citation de Beaumarchais et nous fait rire là où ça fait mal. C’est sa façon de combattre les maux, les tabous, l’intolérance, le machisme, l’homophobie, les mariages forcés… la cruauté banalisée.

Fils d’immigrés algériens installés à Marseille, Bouchta grandit dans l’une des premières cités HLM. Il y connaît les joies de l’accession à un appartement neuf, les ruses de la débrouille… Mais il est le onzième enfant de la famille, « différent » des autres. Commence alors une quête d’identité douloureuse… Le rire est une réponse au tragique. C’est l’antidépresseur idéal. Le réel reste le réel, mais mis en scène, il devient une revanche sur le destin.

Immigration, intégration et homosexualité, avec cette création choc, Richard Martin s’empare d’un sujet brûlant d’actualité. Devant nous, Bouchta, désopilant, explosif, tendre, émouvant, sort de sa coquille, se régénère et nous offre sa Cage aux folles, version couscous. 

 

Une création à voir et à revoir,
seul, avec des amis, en amoureux,
en amoureuses ou en famille…

 


 

 

 


LA PRESSE EN PARLE

Voilà un spectacle qui mériterait d’être vu un peu de partout en France tant son écriture fait sens et nous questionne sur de délicats sujets de société et d’actualité.
Sortir Ici et ailleurs

 

Allez découvrir Bouchta qui saura vous bouleverser, vous faire rire, vous questionner sur sa vie, et vous enrichir sur la vôtre.
La Gazette du Théâtre

 

Un spectacle tendre et violent.
On a rarement vu une telle fraîcheur sur un plateau de théâtre.
Richard Martin réussit un tour de force.
Une leçon de courage [rappelant] qu’en 2019, le style de vie choisi est un combat à mener de front.

Ouvert aux publics

 

Bouchta nous livre avec pudeur et une grande justesse son enfance, son adolescence et son mariage forcé en Algérie. Tantôt mère, tantôt lui –même, il excelle sur scène.

On sourit, on boit ses mots comme un délicieux nectar aux fruits de la passion, on rit beaucoup et finalement on est touché en plein cœur devant cette peinture de la misère du monde. On assiste à la naissance d’un phénomène unique totalement inclassable.
Il a toutes les qualités qui composent les grands humoristes. Ici, il est bien plus. Il est un funambule qui se révèle parfait équilibriste.

(…) On sort de la salle ému et grandi.
C’est mon coup de cœur du Off. Immanquable !

Éric Gilles, Sortir ici et ailleurs

 

Quand le regard de l’autre est en permanence une agression, seul le rire reste une échappatoire convenable pour sortir digne de toutes les épreuves.
Si vous ne deviez voir qu’un seul spectacle pendant ce festival, je vous conseille du fond du coeur ce bijou mille carat : Sois un homme mon fils.

— France Net Infos

 

GROS PLAN SUR UNE RÉVÉLATION DU OFF
Bouchta est un comédien hyper doué issu des quartiers nord de Marseille. Son seul en scène « Sois un Homme Mon Fils » dénonce sans colère mais avec courage et beaucoup d’humour certaines traditions méditerranéennes liberticides comme le mariage forcé, le rejet de l’homosexualité.Radio Vinci Autoroutes

 

 

Avec un capital sympathie énorme, Bouchta crève la scène. Du rire aux larmes, ce spectacle ambitieux fait réfléchir sur la place de l’homme dans l’humanité et soulève de nombreux questionnements sur la liberté de s’assumer tel qu’on est. Quand le regard de l’autre est en permanence une agression, seul le rire reste une échappatoire convenable pour sortir digne de toutes les épreuves.

Alice Masson, France Net Infos

 

Bouchta fait partie de ces êtres porteurs d’un lourd fardeau qu’il nous restitue avec la simplicité d’un verbe qui secoue comme un électrochoc. L’humour mène le bal et fait valser les incroyables et luxuriants empilages de vies qui eussent pu l’écraser mais qui, a contrario, lui ont insufflé une force, une énergie, un enthousiasme qui n’est jamais celui du désespoir, mais un credo enthousiaste et gourmand à la vie.

Toutes ces séquences de vie qu’il va puiser au fond de sa propre histoire, s’opposent aux lourdeurs du monde des traditions, des règles et des certitudes abêtissantes quand elles ne sont pas d’une violence cruelle ! Il nous les rapporte avec un talent de conteur hors pair et une authenticité du monde de la réalité qui ne peut que nous bouleverser.

Le rire sauve de tout parce qu’il est le propre de Bouchta.

Voilà sans doute pourquoi il n’est pas un homme comme tout le monde.
Jean-Pierre Cramoisan, PerformArts

 

Bouchta a un charisme indéniable et occupe l’espace scénique grâce à cette histoire qui est la sienne et qui relate sa douloureuse quête d’identité. Dur, dur d’être gay lorsque l’on est fils d’immigrés algériens et que l’on vit dans une cité H.L.M des quartiers nord à Marseille !

Un show choc d’une actualité brûlante sur l’immigration, l’intégration, les mœurs, la quête d’identité et l’homosexualité.
Une pièce qui n’impose rien, qui ne donne pas de leçons, mais qui suscite une réflexion et qui avec beaucoup de légèreté atteint une certaine profondeur.

Catherine Merveilleux, Le Jour et la Nuit

 

Singulier par la singularité de l’auteur et acteur, pour la première fois sur scène, qui se définit : « Je suis un homme au passé-composé féminin ».
De ce « troisième genre », marginalisé familialement, socialement et politiquement, localement, nationalement, internationalement. Que dire alors dans une HLM, qui plus est, la sulfureuse Cayolle, des Quartiers nord de Marseille ?

Benito Pelegrín, RTM News International

 

La mise en scène de Richard Martin repose sur une direction d’acteur millimétrée, précise, intelligente toujours au service du comédien et au sens inhérent du texte défendu.
— Sortir ici et ailleurs

 

La mise en scène de Richard Martin est fine, admirable d’humanité, toute en touches subtiles comme un mille-feuilles savoureux rempli de promesses. Tel un majestueux démiurge, Richard Martin a façonné dans la matière brute de l’acteur débutant Bouchta, l’ébauche d’une merveilleuse étoile montante.
— France Net Infos

 

La direction d’acteur est exemplaire. Tout est pris en compte, la vie est resserrée, précise, mesure complexe où la gestuelle est orientée vers une dimension qui donne du rythme, et s’accorde toujours à la drue vigueur du verbe.
Tu seras un homme, mon fils, car il n’y a pas d’autre voie.

— PerformArts


❤ MERCI À NOS KISSKISSBANKERS !!! ❤

Guy Cardoen • Michèle & Georges Cecchi • Monique Bourigault • Gisèle Puget • Chantal Selva Hincker • Florent Kerfourn • Laurent Hincker • Danièle Guéguen • Jean-Jacques & Michèle Chamard • Mikhael Piccone • Ernest Dmitrieff • Vera Tur • Roland Gori • Pierre Richaud • Christiane Ganteaume • Nicole Juvenal • Monique Journe • Michel Rabille • Anne Galichet • Vincent Lucas • Thierry Dubois • Christiane Garnier-Viallet • Jean-Paul Colombe • Claire Boisset • Véronique Charron • Jean-Marc Rival • Remy Donnadieu • Marie-Antoinette Degeilh • Pascale Hennion • Marie Mendy • Philippe Gros-Gean • Gabriel Piquerez • Christophe Dognon

 


Et hop, Les Guérisseurs !

UNE COMÉDIE DÉCAPANTE

Une création de Rufus
Avec Richard Martin, Rufus & Zoé Narcy

 

Une production Théâtre Toursky, Cie Richard Martin International – Marseille
Co-production Théâtre du Sémaphore, scène conventionnée Port-de-Bouc

 

Rufus signe ici un univers poétique démentiel nous prenant à partie, nous forçant à réfléchir sur le conditionnement des hommes : un rire salvateur, l’image de la comédie humaine, forcément tragique et, sous couvert de légèreté, un appel d’urgence à la liberté et à la prise de conscience. Car ce que l’amour ne peut guérir, la médecine le peut-elle ?

 

C’est l’histoire d’un certain Lebeurlard, un olibrius qui a la réputation d’être un guérisseur efficace. Le voici devant un patient qui se nomme Jean Dube. Le cas est difficile. L’homme craque. À bout, il vient donc voir Lebeurlard, auquel il avoue son métier : il est tueur à gages professionnel. À chaque fois qu’il exécute quelqu’un, il éprouve une douleur à l’estomac.

Pour soulager sa douleur, il a tout essayé. Il a suivi des régimes alimentaires, arrêté l’alcool, le tabac, le sucre… et le journal télévisé.  Il a sélectionné ses fréquentations, observé une morale rigide. Rien n’y fait. Il exige donc de Lebeurlard de pouvoir exercer son métier sans souffrance au travail. Complètement perdu, Jean Dube prie, supplie, menace… Il doit à tout prix sortir de cet enfer.

Les deux hommes s’affrontent, crient, hurlent leur fureur…

 

La rencontre entre les deux hommes permettra-t-elle la guérison, et par quel subterfuge ; le théâtre peut-être ?

À la manière de Beckett, le masque de la Tragédie et de la Comédie à la main, nous sommes tous en attente d’une joie, d’un avenir meilleur, d’un miracle. Ces deux-là n’y échappent pas : deux anti-héros comiques qui émeuvent par leur pathétique. Un seul miracle pour les mettre sur la voie : il s’agit de l’ex de Jean Dube, Lacoloc. C’est elle qui les a réunis. L’un la voit, l’autre non ; métaphore de la possible rédemption d’une partie de la société pervertie, papillon sur l’épaule à la manière de Jacques Deray ou fil d’Ariane pour trouver le chemin de la lumière ?

 

Une comédie qui nous entraîne dans un humour dévastateur.

 

Télécharger le dossier de présentationTélécharger les photosTélécharger les visuelsTélécharger les revues presse
Télécharger le kit complet


LA PRESSE EN PARLE…

 

« Réjouissant. »
La Provence

« Un univers poétique démentiel d’une perfection rare, entre deux acteurs magiques. »
SORTIR ici et ailleurs

« Le duo nous entraîne dans son sillage et c’est un plaisir que de les suivre. »
La Provence

« Rufus signe un texte au vitriol, pathétique, poétique, plein d’humanisme et d’intelligence (…) L’interprétation des deux acteurs, tous les deux en grande forme, est prodigieuse. »
Le Jour et La Nuit

« Un formidable duo d’acteurs, jubilatoire et parfaitement rodé. On rit beaucoup. »
Envrak.fr

« La confrontation verbale est menée de main de maître par deux comédiens qui excellent et s’amusent. »
La Gazette du Théâtre

« Une folie communicatrice et un humour dévastateur. »
Jean-Michel Gautier – Regarts

 « On ressort de cette représentation transformés. »
Alice Masson – Vivant mag

 

EN REPRÉSENTATION…

  • Théâtre Toursky – Marseille – du 15 au 17 novembre 2018
  • Théâtre du Balcon – Avignon – 14 novembre 2018
  • Théâtre du Balcon – Festival off d’Avignon – du 6 au 28 juillet 2018 · Co-réalisation Théâtre du Balcon, Cie Serge Barbuscia, scène d’Avignon. Avec le soutien de : ADAMI, SPEDIDAM, SACD.

 

Et hop ! Les Guérisseurs © Henri Marquet

© Henri Marquet

 


La Mémoire et la Mer

Texte de Léo FerréPar Richard MartinMusique Vincent Beer-Demander

UN HOMMAGE VIBRANT À LÉO FERRÉ

Richard Martin et Vincent Beer-Demander ont imaginé un oratorio poétique et musical autour de l’une des œuvres les plus magistrales de Léo Ferré, La Mémoire et la Mer. Poème-fleuve liant l’intime à l’universel, mélange de sexe, de mer et de mots, La Mémoire et la Mer — qui donna naissance en 1970 aux chansons de l’album Amour Anarchie — retrouve aujourd’hui toute sa puissance avec cette nouvelle création.

Le compositeur Vincent Beer-Demander, surnommé aussi le « Paganini de la mandoline », en signe la partition — tantôt pour 40 mandolines, tantôt pour orchestre symphonique — tandis que Richard Martin incarne ce poème vibrant de 440 vers. En effet, qui mieux que lui, son frère inséparable en éternité, pour faire revivre l’œuvre poétique majeure de Léo Ferré ?

Un voyage intense, mené avec passion et brio, qui réussit le pari de donner à voir et à entendre sur scène l’un des plus grands poèmes d’amour de l’Histoire…

Un enregistrement sonore devrait voir prochainement le jour… À suivre !

 

« Écoutez Richard et vous aurez une idée de ce que peut être l’insurrection des cœurs, un véritable lyrisme qui appelle à la découverte de notre langue. Richard Martin est le seul à dire ce magnifique élan qui est un des sommets de la poésie et de la chanson française peut-être jamais égalé. »
Luc Vidal, Cahier d’études Léo Ferré n°11

 

EN REPRÉSENTATION…

  • Résidence de 3 jours au Toursky – Espace Léo Ferré puis une représentation au Théâtre de l’Œuvre – Marseille, 19 octobre 2018
  • Théâtre Bryantsev – Saint Pétersbourg, Russie – Festival Raduga (Rainbow), 29 mai 2018 : Richard Martin, accompagné de l’Orchestre symphonique d’État “Classica” de Saint-Pétersbourg, dirigé par Vincent Beer-Demander, et du soliste Maxime Vagner à la guitare.
  • Théâtre Toursky – Marseille – 18 novembre 2017 : Richard Martin, accompagné de l’Académie de Mandolines de Marseille, dirigée par Vincent Beer-Demander.


À l'Amour, Citoyens !

À l’Amour, Citoyens !

Texte de Léo Ferré – Danse, musique et poésie
Avec Marie-Claude Pietragalla, Didier Lockwood, Lévon Minassian et Richard Martin

Quand la musique, le chant, la danse et la poésie font corps autour des mots de Léo Ferré.
Des splendeurs sémantiques, un ressac d’images et de sons qui nous hissent l’âme à marée haute.
Un appel à l’amour et la poésie.
Le partage d’instants d’éternité.

 

« Cette création est un moment unique, une virgule, un espace-temps, une œuvre éphémère, un chef d’œuvre. » Sortir ici et ailleurs, le 8 décembre 2017

EN REPRÉSENTATION…

  • Théâtre Toursky – Marseille – 28 novembre 2017

 


Richard Martin © Robert Terzian

La Méthode

De Léo FerréPar Richard MartinMusique Leda Atomica

L’intelligence de Léo Ferré fait cruellement défaut à notre époque : plus que jamais, nous avons besoin de lui. Ses poèmes transforment la violence en chant. Le grand public ne connaît que ses chansons. La Méthode, c’est l’occasion, le texte et le moment pour (re) découvrir un immense auteur.

La Méthode, de Léo Ferré fut créée par Richard Martin en 1980, reprise en 1981 et jouée pour la première fois au Palais des glaces à Paris.

Trente-cinq années qu’il vit avec, en lui, les textes du poète.
Et, au-delà des textes, une vieille histoire d’amitié et d’amour avec Léo Ferré qui perdure au-delà de la mort et des années.

EN REPRÉSENTATION…

  • Le spectacle de La Méthode était en tournée en 2015.